Go to Top

Vignette illustrée A : entre ami(e)s

Un commentaire sur le poids, même s’il peut sembler flatteur, peut miner l’estime de soi.

Je vous entends dire : « Mais pourtant, c’est gentil de dire à une personne qu’elle est belle car elle a perdu du poids… C’est un compliment, non? ».

Pour certains peut-être. Pour d’autres, cette flatterie pourrait bien prendre les allures d’un cadeau… empoisonné! Pensez-y un instant… Imaginez que l’amie à qui vous faites ce commentaire n’ait pas réellement perdu de poids. Que va-t-elle conclure? Elle pourra en déduire qu’à votre avis, elle aurait avantage à en perdre, que sa silhouette n’est pas acceptable telle qu’elle est. Le commentaire peut aussi lui rappeler son incapacité à perdre du poids. Que lui dira sa petite voix intérieure? Qu’elle manque de volonté, puisque tout le monde autour d’elle réussit à maigrir? Qu’elle devrait définitivement jeter à la poubelle son restant de gâteau? Ou encore qu’elle devrait suivre ce nouveau régime à la mode, qui a permis à plein de stars de perdre du poids de façon miraculeuse?!

Pour plusieurs personnes, un commentaire sur le poids, même si bien intentionné, aura pour effet d’amplifier ou de faire naître un sentiment d’insécurité par rapport au corps. Il pourra amener la personne à adopter des comportements nuisibles pour sa santé, ceci afin de correspondre aux idéaux de beauté. Mais comment un commentaire aussi banal peut-il avoir un tel impact? Je vous entends dire : « n’est-ce pas un peu exagéré? »

Il est vrai que pris isolément, un tel commentaire est plutôt banal. Mais dans notre société, les pressions sociales sont si fortes pour se conformer aux standards de beauté, qu’un tel commentaire est comme une goutte d’eau qui s’ajoute à un verre déjà plein. Beaucoup de femmes, d’hommes et de jeunes souhaitent modifier leur poids ou leur apparence. Trop souvent, cela relève d’une préoccupation esthétique plutôt que d’un besoin d’améliorer sa santé. Au Québec, ces statistiques le démontrent :

- 71 % des jeunes de 12 à 17 ans tentent de contrôler, de perdre ou de gagner du poids.

- Plus de la moitié des femmes de poids normal veulent perdre du poids ainsi que 30 % des femmes en-dessous de leur poids normal.

- 62 % des femmes disent ressentir une pression pour être mince et perdre du poids.

Est-ce devenu la norme, dans notre société, de se soucier exagérément de son apparence et de son poids? Comme si c’était « bien vu » de s’inquiéter de son petit bourrelet et ce, qu’il existe réellement ou non. Si on ne s’en soucie pas, c’est qu’on ne prend pas soin de soi? Suivre des régimes drastiques, vivre de la frustration parce qu’on s’interdit les aliments qu’on aime, se dévaloriser à cause d’un chiffre sur le pèse-personne… l’insatisfaction corporelle nous amène à faire toute sorte de choses, mais rarement à prendre soin de notre corps! Et la minceur ne rime pas nécessairement avec la santé. Tout comme les rondeurs ne sont pas nécessairement synonyme de maladie…

Et si on accordait moins de temps à parler de poids et davantage à s’apprécier pour ce que nous sommes vraiment… c’est-à-dire plus qu’un chiffre sur le pèse-personne? Si on valorisait nos proches pour leurs bons coups, leurs talents, leur style vestimentaire, leurs qualités personnelles…? Ne serait-ce pas génial d’entendre davantage de compliments du genre : « Ton sourire est magnifique », « Tu as du talent, c’est incroyable! », « Cette coupe de cheveux te donne un look d’enfer! » ? Ou « Tu es belle ». Point.

Selon vous, est-ce que la définition de la beauté se limite au poids corporel? Voyez-vous d’autres impacts que pourrait avoir un commentaire sur le poids dans une telle situation? L’avez-vous déjà vécu?

ÉquiLibre

Avez-vous déjà vécu des situations semblables?

(Répondez dans l’espace de commentaires ci-dessous)

* Cliquez ici pour voir la vignette B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>